miaa10.jpg
Vendredi, 25 Septembre 2020 - 22:46

Faites un don !

5 € par mois c'est 120 repas distribués par jour.
Nous attendons votre soutien financier, vos vêtements et produits d'hygiène ou encore vos reliquats de fin de tournage.

 

 https://tinyurl.com/donmiaa

 

 

200x200_08.png

Devenez bénévoles !

Notre action est simple  nous distribuons chaque jour des repas et des vêtements à ceux qui n'arrivent même plus à atteindre les cantines populaires et les points d'accueil et de distribution. Nous avons besoin d'aide, et cela passe par différentes possibilités de dons : du temps, des vêtements, du matériel ou de l'argent.

 

Newsletter fin avril 2020

 
Avant toute chose, nous pensons fort aux Morts de la Rue.
Le Collectif, qui en assure le recensement et la célébration,
n'a pas pu organiser sa commémoration annuelle et
leur a rendu un hommage virtuel. 
569 décès de personnes sans domicile ont été répertoriés en 2019.
'' Vivre à la rue, on en meurt. Interpeller, honorer, c'est agir pour les vivants.''
 
Les temps sont durs mais la solidarité est plus que jamais vivante
chez  Miaa !
Nous avons affiné notre mode de fonctionnement depuis le début du confinement en adaptant le travail en cuisine et la distribution des repas afin de respecter les règles de sécurité sanitaire tout en continuant d'agir.
Les gens de la rue ne peuvent principalement compter
que sur la mobilisation du monde associatif et
nous sommes attendus tous les jours.
 
Le planning quotidien compte deux personnes en cuisine qui préparent les repas sans se croiser de près et une grande maraude assurée par deux bénévoles qui se suivent chacun dans une voiture, l'un pouvant gérer les personnes recontrées tandis que l'autre met le repas chaud dans le sac avec entrée et dessert déposé au sol pour éviter tout contact.
Le local et la voiture sont soigneusement nettoyés tous les jours.
Les bénévoles peuvent s'équiper de masques faits maison,
utiliser les solutions hydro-alcooliques mises à leur disposition et
reçoivent par mail une autorisation nominative leur permettant
de circuler dans les règles.
 
Et nous voilà désormais à près de 150 repas distribués tous les jours en moins de deux heures dans un Paris vidé de son traditionnel trafic.
Aux 100 repas cuisinés par Miaa s'ajoutent, depuis le 6 avril,
une cinquantaine de plats cuisinés par le chef Hugues Barrietieri
du Bistrot Rougement, membre du Collectif Solidaire, qui cuisine pour les soignant(e)s mais aussi pour les gens dans le besoin. 
  
Le planning est déjà bien rempli donc vous pouvez vous inscrire à partir du MERCREDI 22 avril.
Pour cela, il vous suffit de nous envoyer un petit mail
en précisant vos disponibilités et votre souhait de venir en cuisine (à partir de 8h) ou pour la distribution des repas (à partir de 11h).
 
A noter que La Maraude Paris, à qui nous prêtons le local tous les
week-end, parvient à préparer entre 200 et 300 repas tous les dimanches. Respect !

 
 
Enfin, le haïku de la quinzaine :
“Petit matin -
devant le café fermé
  le même homme qu'hier
 
(© Damien Gabriels haïkus au fil des jours - recueil en ligne dédié à celles et ceux
que nous croisons chaque jour, et que bien souvent nous ne voyons plus)
 

Newsletter début avril 2020

 
Depuis le début de la semaine, nous avons maintenu notre mission mais en équipe réduite avec seulement 2 cuisiniers et un maraudeur seul en voiture.
Nous étions attendus par nos habitués !

 
Compte tenu du contexte, il nous faut absolument respecter
les gestes barrières scrupuleusement.

Donc nous avons décidé de maintenir une seule maraude quotidienne
avec maximum 2 personnes en cuisine qui ne s'approchent pas
à moins d'1 mètre et un(e) maraudeur(se) seul(e) en voiture.
La ou le maraudeur doit être rompu à nos parcours habituels pour aller
à la rencontre des personnes et des habitués. Cette personne dépose
les sacs-repas à 1 mètre et ne s'approche pas davantage.
C'est un impératif absolu.
C'est pour cette raison que nous abandonnons les soupes et
les cafés ou thés pour le moment.
Evidemment, il s'agit de respecter avec la plus grande vigilance les consignes de lavages de mains très fréquents (solutions
hydro-alcooliques dans les voitures), venir avec une paire de gants,
nettoyer avec un produit ménager le volant, la serrure du coffre de
la voiture mais aussi, outre, le ménage de la cuisine qui se doit d'être méticuleux, nettoyer le téléphone et l'ordinateur
ainsi que les poignées des frigos et des portes.
Une attestation de déplacement dérogatoire sera adressée
nominativement pour chaque bénévole en mission.
 
Chaque bénévole doit s'inscrire en responsabilité.
On avance pas à pas avec les mêmes incertitudes que tout le monde en nous disant que les personnes sans-abri demeurent bien seules
en pareille circonstance.
On ne peut continuer qu'en faisant attention à tous ces petits gestes,
afin de se protéger les uns les autres. Ça marche dans les deux sens.
 
Tenez-nous au courant par mail
en précisant vos disponibilités et votre souhait de venir
en cuisine (à partir de 8h), pour la distribution des repas (à partir de 11h)
ou pour enchaîner les deux :


LUNDI 23, MARDI 24, MERCREDI 25, JEUDI 26, VENDREDI 27 mars
 
 LUNDI 30, MARDI 31 mars, MERCREDI 1er, JEUDI 2, VENDREDI 3 avril
 

Enfin, pour les bénévoles qui sont dans une situation précaire,
nous pouvons leur donner des denrées.
Pour cela, il suffit d'envoyer un mail pour convenir d'un rendez-vous au local.

 
Enfin, le haïku de la semaine :
« de nouveaux tags
sous le pont de l’autoroute
– les jours rallongent
»
(© Damien Gabriels haïkus au fil des jours - recueil en ligne dédié à celles et ceux
que nous croisons chaque jour, et que bien souvent nous ne voyons plus)