miaa01.jpg
Jeudi, 2 Avril 2020 - 15:29

Faites un don !

5 € par mois c'est 120 repas distribués par jour.
Nous attendons votre soutien financier, vos vêtements et produits d'hygiène ou encore vos reliquats de fin de tournage.

 

200x200_06.png

Devenez bénévoles !

Notre action est simple  nous distribuons chaque jour des repas et des vêtements à ceux qui n'arrivent même plus à atteindre les cantines populaires et les points d'accueil et de distribution. Nous avons besoin d'aide, et cela passe par différentes possibilités de dons : du temps, des vêtements, du matériel ou de l'argent.

 

Newsletter début janvier 2020

 
Cette première newsletter de l'année s'accompagne de nos meilleurs voeux à toutes et tous, et tout particulièrement aux personnes sans-abri.
Faisons en sorte que cette nouvelle année soit solidaire et joyeuse !
 
Pendant la période des fêtes, marquée par la poursuite des perturbations dans les transports, Miaa a fonctionné bon an mal an.
 
On a besoin du plus grand nombre pour repartir en fanfare !

Pour vous inscrire, il vous suffit de nous envoyer un mail
en précisant vos disponibilités et votre souhait de venir
en cuisine (à partir de 8h), pour la distribution des repas (à partir de 11h) ou pour enchaîner les deux :

LUNDI 6, MERCREDI 8, JEUDI 9, VENDREDI 10,

LUNDI 13, MARDI 14, MERCREDI 15, JEUDI 16, VENDREDI 17 janvier
 
A noter que nous n'assurerons pas de maraudes le mardi 7, journée consacrée à un grand tri au local (qui croule sous les dons), et voyages vers le stock d'Epinay. Là aussi, besoin de bénévoles.
 
D'autre part, le dîner de Noël de l'association Charonne à laquelle Miaa a participé en cuisinant et assurant le service à table a, une nouvelle fois, été un beau moment. Les restes du repas de fête ont été donnés au foyer malien de Montreuil en fin de soirée.
 
Enfin, le premier haïku de l'année :
« deux de l’An –
le « Bonne année » du SDF
à tous les passants
 »
(© Damien Gabriels haïkus au fil des jours - recueil en ligne dédié à celles et ceux
que nous croisons chaque jour, et que bien souvent nous ne voyons plus)