miaa07.jpg
Samedi, 25 Novembre 2017 - 06:27

2009, premières maraudes

Lors de nos premières maraudes, on rencontre des membres de la Croix Rouge, délégation du onzième arrondissement. Ils décident de nous aider et nous mettent en contact avec la mairie du onzième. Jacques Daguenet, adjoint au maire chargé de la solidarité, nous trouve un hébergement. Nous nous installons à la Petite Rockette, 6 rue St Maur 75011. C’est un squat d’artistes qui nous met à disposition sa cuisine et une pièce de stockage. On passe très vite à 100 repas par jour, parfois jusqu’à 120. Tout dépend du nombre de bénévoles. Et ce sont plusieurs centaines de bénévoles qui répondent à nos appels.  Mais les moyens financiers sont limités. Les dons privés ne suffisent pas à payer les repas.On organise notre premier événement: un concert au Cabaret Sauvage, une expo photo, puis une première braderie. Les stocks de costumes de films sont tellement importants, que nous décidons de faire notre première braderie solidaire.Les ventes servent à financer les repas.Les prix restent très bas pour permettre à ceux dont le pouvoir d’achat ne permet pas de s’équiper dans les boutiques parisiennes, de s’acheter ce dont ils ont besoin.